Télétravail : luxe ou « châtiment » ?

Qui n’a jamais entendu parler du télétravail en 2020 ? …

Etymologiquement le télétravail désigne un travail effectué à distance. En tapant sur Google, il en ressort que le télétravail serait « toute forme d'organisation du travail dans laquelle un travail qui aurait également pu être exécuté dans les locaux de l'employeur est effectué par un salarié hors de ces locaux de façon volontaire en utilisant les technologies de l'information et de la communication ».

Et sur certains sites, on nous apprend que ce n’est qu’en 1972 que le terme « Telework » apparaît pour la première fois dans un article du Washington Post signé par le journaliste Jack Schiff, et à la même époque, Jack Nilles, considéré comme le père du télétravail lance ses premiers travaux sur ce qu’il baptisa, en 1975, le « Telecommuting » qui est le Home office utilisant un ordinateur et un téléphone… 40 ans plus tard bon nombre d’entre nous est toujours coincé au bureau …

Aujourd’hui, le Home office devient un véritable projet organisationnel s'inscrivant dans une stratégie d'entreprise dont sa pratique n’est pas bien réglementée, et ses avantages et ses inconvénients restent à discuter.

Le confinement l’a prouvé : nous pouvons très bien travailler ensemble quand on ne se trouve pas dans un même lieu. Les visioconférences, ça marche, et le partage de données en toute sécurité ne pose pas de problème. Alors pourquoi ne pas aller plus loin ?

Zoom sur les avantages et les désavantages de cette nouvelle culture d’entreprise plutôt attirante pour certains et désagréables pour d’autres.

Le télétravail pour une meilleure harmonie personnelle

La situation liée à la COVID-19 n’a pas laissé le choix, le télétravail s’est invité chez les Tunisiens, cette culture d’entreprise jusque-là ignorée par la majorité des grandes structures nationales. Il a fallu s’adapter, faire face aux problèmes techniques, apprendre à utiliser les outils de visioconférence et prendre garde aux attaques potentielles de piratage ...

Mais quels regards ont nos concitoyens vis-à-vis de ce nouveau concept ? 

Les télétravailleurs sont connus pour être moins stressés car tout se passe à partir de chez soi. Oublions les contraintes quotidiennes tels les embouteillages, se lever tôt pour se préparer… Ceci résulte à un gain d’énergie et de productivité pour le salarié car tout se passe « at home ».

En effet, cette « indépendance » octroyée à l’employé tunisien lui permettrait d’être plus efficace et plus zen, sans être distrait par ses collègues, et surtout cette liberté de déterminer ses horaires de boulot et d’instaurer son propre plan de travail.

Pour l’employeur il en ressort des gains non négligeables sur les frais d’entretien liés à la maintenance des installations, aux frais d’électricité et autres.

En outre, le télétravail poussé par la crise sanitaire a permis de voir son impact important principalement sur la mobilité des travailleurs et à contribuer au décongestionnement du trafic routier et des transports en communs habituellement saturés. Ses effets bénéfiques sur l’environnement et son impact sur le développement durable – socioéconomiques - sont considérables : réduction des émissions de CO2 et plus concrètement les gaz à effet de serre responsable du réchauffement climatique, les consommations de carburant et d’énergie ont chuté ainsi que les déchets bureautiques se sont amenuisés, une économie des coûts de transport, une faible occupation des bureaux engendrant une meilleure gestion de l’énergie et d’un point vu social les salariés concilieraient un meilleur équilibre entre leurs vie privée et professionnelle.

En plus, des rapports indiquent que les restrictions de voyage, le confinement imposé par les États et la mise sur pause des usines dans le monde ont fait diminuer les émissions de dioxyde d’azote et de dioxyde de carbone dans plusieurs pays qui ont sans aucun doute permis à la biodiversité de se régénérer, et à la mère Nature de respirer !

Impact du télétravail sur le bien-être du salarié

La vie n’est pas toujours rose, et le télétravail n’en fait pas exception. Travailler de chez soi peut avoir certains désavantages si l’employé ne trouve pas la bonne formule.

Le manque d’interaction direct, l’isolement social, le manque de motivation peuvent nuire à l’équilibre du télétravailleur. Tout est question de discipline et d’organisation, car tout peut basculer à tout moment s’il n’est pas capable de séparer ses engagements professionnels de sa vie privée.

Il va de soi qu’il est primordial que le télétravailleur ait une place bien adaptée chez lui loin des tracas de la vie privée (enfants en bas âges, course qui n’en finissent pas, soucis personnels…) avec tous les supports requis pour effectuer ses tâches de la meilleure façon possible.

De plus, l’employé pourrait entrer dans une phase routinière qui le pousserait à ne plus respecter son emploi du temps.

La solitude et la sédentarité sont deux facteurs indéniables à prendre en considération lorsque l’employé passe la majorité de son temps à la maison en télétravail, et ce par manque de contact direct humain et de déplacements.

A l’extrême ce nouveau mode de travail peut aussi perturber des habitudes banales tels que s’habiller, prendre son moyen de transport, marcher, manger à midi…

D’autre part, d’un point de vue environnemental le télétravail augmenterait la consommation d’énergie dans les domiciles : chauffage, climatiseurs, électricité pour l’utilisations des appareils électroniques utilisés pour le télétravail (laptop, tablettes, recharge du smartphone...). A cela s’ajoutent certaines dépenses liées à la maintenance du domicile, des achats inconsidérés et j’en passe…

Télétravail, à prendre… ou à laisser !

Je me garderai de conclure voire de trancher si le télétravail est un concept qui tiendrait à assumer une part positive pour le monde actuel du travail, ou à fortiori ses inconvénients prendraient le dessus…

Je vous laisse le soin d’avoir votre propre opinion pour décider si le télétravail est vraiment un luxe ou plutôt un « châtiment » ?

###

Malek Lamine est coordinatrice de projet au bureau de la FES en Tunisie

Would you like to contribute to this blog?

Share your ideas with our team!

omar.sufan(at)fes.de